[]

1 résultats trouvés.

L’Argentine est de retour en première division

Par

La semaine dernière, le Congrès argentin adoptait une loi concrétisant la « récupération de souveraineté » (nationalisation) sur l’entreprise pétrolifère Yacimientos Petrolíferos Fiscales (YPF) par l’expropriation de 51% des parts détenues par la multinationale espagnole Repsol. Ancien fleuron de l’industrie argentine, YPF avait été privatisé dans les années 90 durant la présidence ultra-libérale de Carlos Menem.

L’actuelle présidente, Cristina Fernandez de Kirchner, a justifié la décision de son gouvernement en déclarant que la gestion privée de YPF était peu efficace et que la baisse de la production avait transformé l’Argentine en importatrice net de gaz et de pétrole en 2011.

Aucun document trouvé