Le Québec a besoin de plus de vacances

Par

L’été est synonyme de vacances pour un nombre important de Québécois·es. On profite souvent du long congé scolaire pour partir en voyage ou simplement pour passer du temps à la maison. Dans le dernier livre de l’IRIS, Cinq chantiers pour changer le Québec, le chapitre « Temps » explore la possibilité d’augmenter le nombre minimum de semaines de vacances, le faisant passer de 2 à 3 semaines pour les premières années dans un même emploi et à 4 semaines après 5 ans. Alors que le gouvernement planche sur une réforme des normes du travail, le premier ministre Philippe Couillard se dit ouvert à augmenter le nombre de semaines de vacances par année. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction en vue d’une réduction du temps de travail. Afin de mieux comprendre la pertinence de ce changement, regardons un peu comment se compare le Québec à ses voisins, et ce qui rend les vacances si importantes.

 

Exporter la citation sur Endnote Bibtex