J'aurais voulu être comptable

Par

Quelle est votre saison préférée? L’été et ses chauds rayons? L’hiver et sa neige moelleuse? Le printemps où tout se réveille telle une promesse? L’automne multicolore? Peu importe votre réponse, ce ne sera sûrement pas la saison des impôts. Je vous le dis sincèrement, j’aime les impôts à l’année sauf en avril.

 

L'État néolibéral se porte bien

Par , ,

Il fut un temps où on allait au budget pour apprendre de nouvelles choses. On attendait avec impatience de connaître la direction que souhaitait prendre le gouvernement. Cette époque semble révolue. Désormais, le budget sert manifestement à confirmer des annonces déjà présentées, déployer des stratégies de relations publiques et opérer des manœuvres électorales.

 

Régie du logement: Plus compliqué ne veut pas dire mieux

Par

Grand changement à la Régie du logement cette année! En effet, c’est en 2017 qu’elle a décidé (sans avertissement) de cesser de publier l’indice des estimations moyennes d’augmentation des loyers. Elle remplace cet indicateur, qu’elle jugeait trop simpliste et mal compris, par un outil en ligne qui permet de calculer la hausse légale en utilisant plusieurs paramètres. Plus complexe, donc plus juste? Rien n’est moins sûr.

 

La réforme sournoise du RRQ

Par

Le sujet des retraites est rarement perçu comme étant palpitant. On en parle quand arrive la saison des REER, quand on veut montrer que les jeunes sont des irresponsables qui ne pensent pas à l’avenir, quand vient le temps de dire que les régimes de retraite sont un poids trop lourd pour les futures générations ou quand on pointe du doigt les personnes syndiquées privilégiées qu’on aimerait mieux voir pauvres et précaires. Mais la plupart du temps, c’est le silence.

Présentement, par exemple, combien d’articles dans les grands médias écrits, à la télé ou à la radio? On en trouve, mais très peu. Pourtant, cette semaine aurait été toute désignée pour faire un battage médiatique sur le sujet. Presqu’en secret, le gouvernement tient en effet quatre jours de consultations sur l’avenir du Régime de rentes du Québec (RRQ), annoncées à peine deux semaines avant Noël.

Des consultations, pourquoi? Et pour quoi? Répondons d’abord à la première question.

Liberté, je crie ton nom (au tribunal) !

Par

Richard Martineau, chroniqueur hyperactif (ai-je le droit de dire ça sans billet du médecin? c’est une figure de style) que l’on peut lire dans le Journal de Montréal et sur son blogue, qu’on entend à la radio, qui anime sa propre émission en plus d’être l’invité de plusieurs autres, Richard Martineau donc, dis-je, poursuit un média indépendant, un chroniqueur et un caricaturiste pour diffamation et atteinte à la réputation. De toute évidence, il ne leur reproche pas la perte de tribunes (et ce n’est pas un souhait, juste un constat)... Sous le couvert de la satire, est-ce qu’on serait allé trop loin (« on » comme pronom indéfini, je n’ai rien à voir avec le texte)?

Aucun billet trouvé